La vie Communale

Dernier bulletin

Petites Cites De Caractere

Les Deux Eglises de Saulges


Saint-Pierre: Une église Mérovingienne



Orientée nord-est et construite en bordure d'une nécropole mérovingienne, la chapelle Saint-Pierre est l'ancienne église paroissiale de Saulges. Elle a été construite au huitième siècle. Les maçonneries des murs, des arcs, l'absence de voûtement traduisent cette ancienneté. Inscrite au titre des monuments historiques cette église est probablement unique dans le grand ouest et même dans le nord de la France.

Un plan simple...

La chapelle fut construite selon un plan en croix grecque. Seule une partie de la nef est conservée. La croisée surmontée d'une tour lanterne constitue avec le coeur et le bras nord du transept la partie préromane la mieux conservée. La faible épaisseur des murs exclut l'existence de voûte initiale. L'arc ouvrant sur le choeur est constitué de tuiles issues d'un site romain des alentours. Sa clé en calcaire porte une inscription en onciale qui fait état d'une donation. La chapelle sud est dédiée à à Saint-Cénéré. Construite et peinte au 16e siècle à l'emplacement du bras sud du transept pré roman, elle constitue et une grande partie de la nef actuelle. Au fil des siècles, l'église Saint-Pierre est devenue trop petite pour accueillir à la fois les pèlerinages locaux et les offices paroissiaux. Une nouvelle église paroissiale, l'église notre-dame, fut donc élevée au onzième siècle.

Sans doute construite au huitième siècle en bordure d'une nécropole mérovingienne la chapelle Saint-Pierre fut le premier sanctuaire de Saulges. On y vénère les reliques, toujours présentes, de Saint-Cénéré, ermite venus d'Italie en l'an 650 pour évangéliser le Maine.. A l'intérieur vous découvrirez une étonnante collection de statues en bois, pierre et terres cuites des 17e et 18e siècles, ainsi qu'une croix en pierre du 15e siècle: la croix de boissée .


 


Une église Romane: Notre Dame de l'assomption ...


Elle est mentionnée pour la première fois dans les textes en 1060. Elle a été fortement remaniée depuis. La nef conserve des baies romanes en plein cintre, obstruées, mais dont le tracé reste visible à l'extérieur. La croisée du transept et la tour, considérées comme la partie la plus authentique de l'édifice, est voûtée en berceau et coiffée d'un toit pyramidal. Elle est flanquée à l'ouest d'une tourelle escalier. A partir du 14e siècle, l'église fut transformée. Une baie en arc brisé à deux compartiments ajourés d'un quatre feuilles fut percée dans le chœur tandis qu'une chapelle fut ajoutée au nord entre le 14e et le 15e siècle. Une autre campagne de travaux importants eût lieu au 19e siècle et porta sur l'ajout d'ouverture, la réfection de la couverture et la modification de la façade principale.

Un intérieur remarquable...

Elle a conservé quatre retables d'époques différentes dont celui Valtrot, de 1401, et celui du maître autel de 1689, de style Lavallois. Sur ce dernier, la statue de droite, représente le prince de Condé, seigneur de Saulges, dont la présence est assez inattendue dans une église. A noter, une statue de la trinité représentant dieux le Père (1401) il en existerait seulement 2 ou 3 exemplaires dans toute la France !

 

Possibilité de visiter les églises:

  • Visite libre toute l'année

Renseignements au Bureau d'Information Touristique de Saulges . contact@saulges.fr

Les Deux Eglises de Saulges en images

Accès rapide

Decouvrir ...

Hébergement
Gîte du Val d'Erve

En savoir plus